Publié le 16 Mai 2017

Accord d'entreprise - La CFTC met en demeure la Présidence de FMM
Le lundi 15 mai, la CFTC a adressé à Marie-Christine Saragosse un courrier valant mise en demeure afin de demander la juste application des dispositions de l’Accord d’entreprise de France Médias Monde à l’ensemble des salariés. Nous demandons par ailleurs à la Direction de faire cesser dans les plus brefs délais les inégalités de traitement constatées entre salariés d’une même entreprise.
 
La CFTC demande notamment :
 
·         L’application à l’ensemble des salariésen cycle ou non, des dispositions relatives au traitement des jours fériés, telles que prévues explicitement par l’accord d’entreprise ;
 
·         L’application à l’ensemble des salariés des dispositions concernant l’indemnisation du travail de nuit, indépendamment de leur type de contrat (CDI/CDD, intermittents du spectacle)lieu de travail (dans les locaux de FMM ou en mission) ou mode de rémunération (pigistes) ;
 
·         La prise en compte de l’ancienneté réelle des journalistes étrangers et/ou ayant exercé leur métier plusieurs années dans un ou plusieurs pays étrangers ;
 
·         Le paiement de la prime d’ancienneté aux journalistes rémunérés à la pige.
 
Vous pouvez consulter l’intégralité du courrier en suivant ce lien.

Voir les commentaires

Rédigé par CFTC

Publié le 5 Mars 2017

Grâce à votre confiance et votre mobilisation, la CFTC est devenue samedi 4 mars le premier syndicat de France Médias Monde dans deux collèges sur trois, devant les sept autres syndicats ayant présenté des listes.

  • Chez les employés, techniciens et agents de maîtrise : la CFTC est de loin le premier syndicat et nous triplons notre score de 2013 pour obtenir cette année 46,15 % des suffrages ! Cependant, le quorum n’ayant pas été atteint pour ce collège, un deuxième tour sera organisé le 15 mars. Nous appelons donc nos électeurs non-cadres à rester mobilisés.
  • Chez les cadres : la CFTC reste le troisième syndicat mais progresse de plus de 11 % en nombre d’électeurs par rapport aux dernières élections.
  • Chez les journalistes : avec 27,09 % des suffrages, la CFTC est désormais le premier syndicat dans le collège journaliste, le plus important en nombre d’électeurs.

-> Consultez ici les résultats des élections dans le Collège journalistes

La représentativité de la CFTC à France Médias Monde s’établit maintenant à 27,66 % contre 19,93 % en 2013, soit une progression de 7,73 points. 1,36 point seulement nous sépare de la première place tous collèges confondus, soit très exactement 14 voix !

Ces résultats, fruits d’un important travail de terrain pendant trois ans, nous encouragent dans notre volonté de vous proposer une autre façon de faire du syndicalisme, plus transparente et plus participative. Nous remercions toutes celles et ceux qui ont voté pour nous, il nous reste maintenant trois ans pour convaincre les autres. 

Rendez-vous le 15 mars pour le début du vote pour le second tour en collège 1 (non-cadres).

En attendant, la porte de la CFTC reste ouverte à tous !

Retrouvez tous les informations dans notre section spéciale « élections 2017 »

Lire la suite

Rédigé par CFTC

Publié le 1 Mars 2017

Vous êtes nombreux à nous avoir signalé ne pas avoir perçu les nouvelles primes de nuit prévues par l'accord FMM à partir du 1er janvier 2016, notamment la prime de 20 € après 22 heures et de 30 € après minuit. Il vous a été répondu que « le nouvel accord et nouvelles primes ne s’appliquent pas aux pigistes et intermittents».

Il s’agit, là encore, d’une interprétation aussi déloyale qu’erronée de l’accord d’entreprise que la CFTC dénonce avec force.

La CFTC vient d'interpeller la direction en lui indiquant que le nouvel accord ne saurait exclure les pigistes et intermittents de son champ d'application s'agissant du nouveau barème des primes de nuit. Ce que la DRH avait toujours confirmé lors des négociations en 2015.

Il s'agirait-là d'une discrimination pure et simple. Nos médias sont portés par des centaines de pigistes et d'intermittents et il serait parfaitement inacceptable de les traiter comme des collaborateurs de seconde zone. La pénibilité du travail de nuit se vit-elle différement lorsque l'on est intermittent ou bien rémunéré à la pige ?

Nous avons par ailleurs démontré que l'accord d'entreprise, dans son article I/1.1 n'exclut pas les pigistes de son champ d'application. N'ayant pas de réponse à nous opposer, la direction s'est contentée de nous écrire qu'elle reviendrait très vite vers nous.

En attendant, la CFTC a saisi son avocat qui est alerté et se tient prêt à agir si la direction ne confirme pas l'attribution des primes de nuit prévues par l'accord FMM à TOUS les collaborateurs qui doivent en bénéficier.

Nous invitons tous les pigistes et intermittents qui ont eu cette réponse à nous solliciter au plus vite à cette adresse.

Voir les commentaires

Rédigé par CFTC

Publié le 20 Février 2017

 


Vous êtes nombreux à nous contacter après avoir reçu votre bulletin de salaire de janvier et constaté que les dispositions de l'accord d'entreprise vous ont été appliquées…alors que vous n'avez pourtant rien signé ! 

La direction a décidé unilatéralement de faire basculer tous les salariés dans le nouveau système, mais chacun peut encore décider ce qu'il/elle souhaite faire : signer l'avenant et entériner les nouvelles modalités ou bien revenir à l'ancien système rétroactivement au 1er janvier 2017. 

Si vous décidez de signer, nous vous conseillons d’apporter des précisions à certains points. Il faut alors demander un rendez-vous aux RH afin de valider ces changements. N'hésitez pas à vous faire accompagner par un représentant CFTC.

  • Nouvelle grille de classification des métiers :

- Si votre nouvel intitulé de fonction est trop vague ou ne correspond pas à la réalité, vous pouvez demander à le préciser, en ajoutant la direction à laquelle vous êtes rattaché(e) ou bien votre domaine de compétences. Exemple : Chargé(e) de gestion - Direction des affaires juridiques. 

- Si vous pensez que ce nouvel intitulé ne correspond pas à ce que vous faites, vous pouvez demander à ce que votre fiche de poste soit annexée à l'avenant. Dans ce cas, elle fera partie intégrante du contrat au même titre que les dispositions du contrat « principal ».

- Enfin, si vous estimez que votre positionnement dans la nouvelle grille de classification ne correspond pas à votre niveau d'expérience (Ex : vous êtes chroniqueur - niveau 7 alors que vous estimez devoir être chroniqueur confirmé - niveau 8) vous pouvez demander un re-positionnement. Sachez cependant qu'à cause de l'accord de transposition, votre rémunération resterait strictement identique puisque l’entrée dans la nouvelle classification se fait à salaire constant.

  • Temps de travail des personnels en cycles :

A FMM, le temps de travail à temps plein est fixé à 204 jours ou 1582 heures/an. Certains ont néanmoins un temps de travail effectif inférieur, en fonction du service auquel ils sont affectés. La Direction a décidé de ne pas faire référence à ces organisations du travail spécifiques. Nous pensons que la signature de cet avenant est  l'occasion de clarifier la situation et de sécuriser les droits des salariés.

Notre avocat suggère d’ajouter : « Les personnels cyclés soumis au forfait annuel de 204 jours auront pour référence annuelle la durée du cycle qui leur est applicable en compensation de la pénibilité des rythmes de travail, sans baisse de rémunération. »

  • Congés payés des journalistes en cycles  de France 24 :

Les journalistes de France 24 sont invités à renoncer à leur 6ème semaine de congés payé en échange de 7 jours de RTT. Il est pour nous essentiel que cette contrepartie soit explicitement mentionnée dans l'avenant.

Notre avocat suggère cette formulation : « Monsieur/Madame X renonce aux termes des présentes, au bénéfice de la 6ème semaine de congés payés (7 jours calendaires) attribuée aux journalistes de France 24 et constituant un avantage individuel acquis. Il/Elle bénéficie en contrepartie de 7 jours de RTT par année civile, qui peuvent être posés librement avec accord de sa hiérarchie. En cas de départ de l’entreprise, les jours de RTT qui n’auraient pas été posés seront payés dans le cadre du solde de tout compte. »

  • Convention de forfait en jours (article 3 de l'avenant) : 

Alors que depuis plusieurs années des dizaines de salariés au forfait jour n’ont pas d’entretien annuel ni de suivi de leur charge de travail, il nous parait quelque peu prématuré de demander aux salariés de « reconnaître avoir pris connaissance des mesures mises en œuvre pour préserver leur droit à la santé et au repos et visant à préserver l'équilibre entre leurs vies personnelle et professionnelle. »

Voir les commentaires

Rédigé par CFTC