Publié le 2 Mars 2018

 

Longtemps repoussées, les réunions dites « paritaires » portant sur l’attribution des mesures individuelles débuteront début avril .

Lors du CE du 31 janvier, la direction a annoncé aux élus de nouvelles mesures d’économie afin de satisfaire aux exigences du gouvernement. Il a notamment été décidé de supprimer la rétroactivité des NAO 2017. Concrètement, cela revient à ne pas faire de mesures en 2017 et à transférer le solde du budget NAO sur l’année 2018.

Toutes les mesures auront donc pour date d’effet le 1er janvier 2018.

Malgré ce contexte morose, la CFTC demande à la Direction de tout mettre en œuvre pour commencer dès cette année à réduire significativement les disparités les plus criantes. Les salariés n’ont que trop attendu et certaines situations ne sont plus acceptables.

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFTC

Publié le 20 Février 2018

Compte tenu de la crise inédite que traverse France Médias Monde depuis que la désignation de sa Présidente Directrice générale a été frappée de nullité, la CFTC-FMM a adressé hier une lettre au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel pour exprimer au régulateur ses plus vives inquiétudes sur la situation dans laquelle se retrouvent l’entreprise et ses salariés.


Cette crise de gouvernance suscite l’incompréhension et survient au pire moment pour notre entreprise, alors qu’elle doit poursuivre ses efforts de modernisation pour faire face à une concurrence de plus en plus vive au sein d’un environnement en constante mutation. Des décisions structurantes doivent être prises sans tarder, concernant notamment la nécessaire transformation numérique, véritable enjeux de survie pour nos médias.


Alors que se décide actuellement une réforme de grande ampleur de l’audiovisuel public, France Médias Monde se retrouve à son tour fragilisée, privée d’une représentation légitime pendant la phase de consultation. Le flot quasi-ininterrompu d’annonces chocs sur le contenu supposé de cette réforme contribue à entretenir un climat anxiogène pour les salariés d’une entreprise décapitée et devenue de facto inaudible. 


Chaque année, France Médias Monde est la seule entreprise de l’audiovisuel public à présenter un budget à l’équilibre, en dépit d’un cadre budgétaire contraint et de marges de manœuvres réduites qui ont parfois pu nuire à la sérénité du dialogue social. Cette exception notable dans un secteur chroniquement déficitaire ne serait pas possible sans l’implication sans faille et les efforts de salariés qui sont déjà parmi les plus polyvalents du secteur.


Notre groupe a déjà été suffisamment éprouvé par le passé, entre des querelles d'égo dont la presse faisait ses choux gras et un projet de fusion mal conçu et mis en œuvre dans la douleur. À l'époque, les salariés furent les premières victimes des longs mois d'incertitude et d'immobilisme qui précédèrent le dernier changement de présidence. France Médias Monde ne peut revivre pareille instabilité à un moment aussi crucial de son histoire. 


La CFTC réitère sa demande de suspension des consultations concernant la réforme de l’audiovisuel public tant que la crise actuelle n’est pas résolue et que FMM n’est pas en état de prendre pleinement part aux discussions.

Lire la suite

Rédigé par CFTC

Publié le 14 Février 2018

Audiovisuel public : la réforme doit marquer une pause

La CFTC-FMM prend acte avec un étonnement teinté d’incrédulité de l’annulation du mandat de la Présidente directrice générale de France Médias Monde.

Cette sanction soudaine prononcée par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, en raison d’un simple oubli administratif, a en effet de quoi surprendre.

Après la révocation du PDG de Radio France, Mathieu Gallet, fin janvier et l’instruction en décembre dernier d’une plainte vieille de deux ans visant la nomination de Delphine Ernotte à France Télévisions, France Médias Monde se retrouve à son tour fragilisée.

Cette décision soulève de nombreuses interrogations sur l’avenir immédiat de France Médias Monde, tant sur sa gestion au quotidien que sur les décisions stratégiques, y compris sur la validité de celles prises depuis le 5 décembre. Dans l’attente de la confirmation d’un Président par intérim par le Conseil d’administration, FMM se retrouve à l’arrêt.

Sans pour autant y voir une action délibérée et coordonnée de déstabilisation des groupes audiovisuels publics alors que se prépare une réforme d’une ampleur sans pareille depuis l’éclatement de l’ORTF, on peut légitimement s’étonner de la concomitance des actions visant leurs dirigeants.

La CFTC s’inquiète vivement de cette situation qui prive nos entreprises d’une représentation légitime à un moment crucial pour leur devenir et demande la suspension de la consultation engagée par le gouvernement pour réformer l’audiovisuel public.

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFTC

Publié le 8 Février 2018

Depuis plusieurs années la CFTC invite la direction à prendre la mesure des défis qu’elle doit relever pour enfin entamer la transformation numérique de FMM et s'adapter aux nouveaux usages qui bousculent les médias et leur imposent de repenser leur organisation.

Lors du CE du 29 novembre, les élus CFTC ont demandé qu’on leur présente une stratégie lisible et cohérente pour négocier efficacement le virage du numérique. Force est de constater que la Direction n’a pas de vision et que sa stratégie se résume à quelques créations de postes mal ciblées et un nouveau pôle data, chargé de l’analyse des mesures d’audience et de trafic.

Y A-T-IL UN PILOTE DANS L'AVION ?


Un esprit d’innovation qui laisse place à un attentisme coupable, des sites mal référencés, au design vieillot, des pages web difficiles à mettre à jour, un projet vidéo mort-né ou encore des réseaux sociaux laissés à l’abandon le soir et le week-end, comme si le monde s’arrêtait de tourner en dehors des horaires de bureau…

Les symptômes du mal qui ronge les environnements numériques sont nombreux, de sorte que la Direction, malgré une communication emphatique, peine de plus en plus à dissimuler le désastre numérique qui se profile.

DES EFFECTIFS INSUFFISANTS...


Sur le plan des ressources humaines, la CFTC déplore le départ de sept profils hautement qualifiés de la direction des environnements numériques, en seulement deux ans. Alors que le marché du travail connaît un engouement confirmé pour les métiers du numérique, les départs déciment également la rédaction internet et témoignent d’un malaise grandissant et de l’absence de perspectives pour les salariés.

...DES RÉSULTATS EN TROMPE-L'OEIL


Alors que 2017, année présidentielle, avait tout pour être un bon millésime, nous apprenons que le bilan numérique de France Médias Monde serait en-dessous des objectifs espérés et que la performance des réseaux sociaux serait en net recul, notamment sur France 24, pour la première fois de son histoire. Plutôt que d’être moteurs de cette révolution numérique, nous la subissons !

Ce constat suscite les plus vives inquiétudes. Quel avenir pour nos médias en l’absence d’une stratégie numérique que la direction se montre incapable de définir ? Comment faire face à des concurrents aux ambitions et aux moyens sans commune mesure avec les nôtres ? Comment répondre aux attentes d’un public de plus en plus connecté et qui se détourne des médias traditionnels ? Comment renouer avec l’innovation et remplir nos missions de service public dans un environnement en pleine mutation ?

Toutes ces questions doivent interpeller la Direction et la pousser à prendre ses responsabilités tandis que la vaste réforme de l’audiovisuel public voulue par le gouvernement se prépare activement. Le chantier de la transformation numérique, laissé en jachère depuis deux ans, doit impérativement être relancé et devenir une priorité dans les faits et pas seulement dans les mots.

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFTC